· 

Cigéo : toutes les informations récentes à ne pas louper en articles et quelques clics !


BRUNO SIDO CONTINUE DE REMPLIR SON CV DU PARFAIT PETIT ÉLU DU LOBBY NUCLÉAIRE

Incroyable, ils ont osé !
- sénateur haut-marnais depuis 2001,
- président du GIP haut-marnais (tout en ayant été condamné pour blanchiment de fraude fiscale.. oui oui, lui qui gère les 30 millions d'euros du fond d'accompagnement !),
- président du conseil général puis départemental (1998-2017) aujourd'hui conseiller départemental,
- président puis membre de l'OPECST..
- .... et aujourd'hui administrateur de l'ANDRA !
Depuis la naissance du laboratoire à Bure, une poignée d'élu-es présent-es du début à la fin de la chaîne de la "gestion" des déchets radioactifs décident de tout et pour tout le monde ! (Lire l'article "une nouvelle casquette nucléaire", L'affranchi de Chaumont du 11 janvier 2018)

 

 

LE CYCLE DE CONFÉRENCES GRAND-EST EN PHASE AVEC L'ACTU

 

 

Stocamine, c'est ma cousine

 

 

Durant le cycle nous ferons des parallèles avec d’autres luttes, nucléaires ou non. Par exemple, avec Stocamine, centre d’enfouissement de déchets industriels dangereux a Wittelsheim en Alsace. Promis et vendu comme réversible à la population... mais depuis un incendie en 2002, les déchets menacent de polluer la nappe phréatique. Malgré un rapport parlementaire l'année dernière préconisant l’extraction des 40000 tonnes de déchets chimiques, malgré le travail des élu-es et des associations environnementales en ce sens, l'État a opté pour leur enfouissement définitif malgré les risques que cela représente ! Trop dangereux et trop coûteux... ça vous rappelle quelque chose ? Le jeudi 28 mars à Montiers sur Saulx pour la conférence "Stocamine, cachez ces déchets que nous ne saurions voir" nous avons invité le collectif Destocamine pour présenter le sujet et montrer les similitudes avec Bure ! Lire "Alsace - l'État renonce à extraire les déchets dangereux toujours enfouis dans la décharge de Stocamine" (21.01.19)

 

Rendre Cigéo aimable

 

 

"Pour rendre acceptable le projet Cigéo, l’Andra porte une attention particulière au travail des consciences, notamment des plus jeunes. Avec l’aide – rémunérée – de médias et de youtubeurs." Informations téléguidées, et omission des sujets fâcheux... Nous en discuterons notamment le vendredi 15 mars à Ligny-en-Barrois pour une conférence intitulée "Bure, la fabrique du consentement" ! En attendant, lisez cet édifiant reportage publié sur Reporterre : "Déchets nucléaires, l'Andra paye des médias pour orienter l'opinion en faveur de Cigéo" (21.01.19)

 

 

Cigéo rien ne va, mais on verra plus tard !

 

 

L'Andra une fois de plus fait fi des nombreux risques du projet, connus et confirmés depuis plus de dix ans mais pour lesquels aucune réponse n'est apportée... et pour cause, parce qu'il faudrait faire avec, parce qu'ils sont intrinsèques à l'enfouissement et à la conception de l'installation ! À partir de là, quelle(s) option(s) s'offrent à nous ? Bertrand Thuillier, Docteur ès Sciences et expert indépendant, ainsi que Bernard Laponche, physicien nucléaire et membre de Global Chance, vous expliqueront cela les samedi 9 février à Nancy, et 16 février à Chaumont lors des conférences "Cigéo : Chronique d'un échec annoncé : quelle(s) alternative(s)" ! Urgent de revenir point par point sur toute la désinformation dont ce sujet fait régulièrement l'objet ! (Lire l'article "L'Andra trace sa route" de l'Est Républicain du 30 janvier 2019)

 

 

COTÉ GOUVERNEMENT : CIGEO, ON FONCE

 

La nouvelle madame Cigéo, Émmanuelle Wargon, en visite à Bure la semaine dernière,  "reprend à son compte la totalité des analyses scientifiques qui ont été faites et les alternatives qui ont été étudiées" mais, en même temps "est prête à rencontrer tout le monde" !

 

Nous comprenons donc que son avis est déjà fait mais qu'elle est ouverte à discuter avec nous pour passer le temps. Nous sommes bien d'accord avec elle : elle est bien l'alter ego de monsieur Cigéo Sébastien Lecornu qui disait en septembre devant l'Andra que "nous entrions dans une phase opérationnelle"! Est-ce vraiment avec ces gens-là que l'on nous propose de dialoguer ?! Finalement, Émmanuelle Wargon admet surtout ne rien connaître au sujet mais s'inscrire dans la ligne du gouvernement... 

 

Pendant ce temps-là, Gérard Longuet tweete : "avec les élus haut-marnais et meusiens, j’ai rappelé nos demandes simples : mise en œuvre des travaux préparatoires pour confirmer la certitude du projet et mobiliser les salariés et les entreprises locales..."

 

Et lors des voeux de l'Andra, toujours bien soutenue par le gouvernement, Cigéo continue d'être présenté comme un projet qui va se faire. La population, elle, continue d'être travaillée au corps par l'Andra, en étant associée étroitement dans la destruction programmée de son territoire. (Lire les articles de l'Est Républicain du 30 janvier 2019)

 

La Commission Nationale du Débat Public risque d'être bien en peine pour démontrer que le futur débat public (DP PNGMDR) ne sera pas qu'une énorme farce ! Nous réitérons plus que jamais notre décision de ne pas participer à cette mascarade (Lire l'article "Première descente à Bure" du Journal de la Haute-Marne)

 

UNITECH : APRÈS JACQUES GRISOT LE DIRECTEUR DE L'ENTREPRISE, UN HYDROGÉOLOGUE CONFIRME NOS CRAINTES !

 

 

L'avis de l'hydrogéologue sur le projet de laverie nucléaire d'Unitech à Suzannecourt demandé dans le cadre de l'instruction du dossier confirme la sérieuse sous-estimation des impacts sanitaires sur la ressource en eau, la Marne, les captages d'alimentation en eau potable de la commune de Vecqueville .. et, de fait, l'aberration du lieu, retenu davantage pour servir "l'accompagnement économique " de Cigéo que pour une adéquation environnementale : pourquoi, sinon, choisir un lieu en tête de bassin et la Marne pour déverser les eaux usées et contaminées alors même que son débit s'amoindrit et qu'il y a d'importants risques d'augmentation de la pollution ?

 

 

Les élu-es locaux semblent prêts à accepter de polluer leur territoire pour quelques emplois et favoriser l'insertion de Cigéo dans le paysage (et la tête de la population) avant même une quelconque autorisation ! (Lire l'article "Unitech : l'avis défavorable de l'hydrogéologue" du Journal de la Haute-Marne du 29.01.19")

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0